SUCCÈS DE LA 11ème ÉDITION !

Scène de Cirque 2016, c’est déjà fini. Il va vous falloir patienter toute une année avant de sentir à nouveau la joie, l’adrénaline, la peur, le rire, la convivialité. Pour éviter de vous languir jusque là, quelques clichés-souvenir à imprimer, encadrer et placer au-dessus de votre lit. Autant d’ex-voto salvateurs en cas de crise de manque.

Scène de Cirque 2016 c’était 11 compagnies, 25 représentations et 9341 spectateurs. 3178 spectateurs pour les spectacles payants et 6163 spectateurs pour les spectacles gratuits.

BILAN_FRISE

 

LA TV DU FESTIVAL

Thomas Garcia, préférant transpirer comme un bœuf devant un public réduit au festival d’Avignon plutôt que de jouir des plaisirs de Scène de Cirque et d’une foule en effervescence, la TV du Festival se sera faite sans lui. Tristesse pour quelques-uns – une minute de silence a failli être instaurée – joie démesurée et célébrations festives pour beaucoup d’autres, en tout cas son absence n’aura pas laissé indifférent. Cette année, pas de maître de cérémonie loufoque. Adieu interventions délirantes, jeux de mots plus ou moins douteux, mimiques équivoques et répliques cinglantes. Rassurez-vous ce n’était que pour cette onzième édition. Réjouissez-vous – ou pas – il revient l’année prochaine. Pour faire face, Thierry Paladino à la caméra et Mathieu Minazio au montage ont bénéficié de l’aide de leur tout nouveau stagiaire de 16 ans à peine, Andréas Sousa. Vous l’avez certainement croisé ou aperçu arpenter les rues. Mais oui : le jeune, chapeau de feutre vert à plume vissé sur la tête, toujours en train de porter le trépied de caméra… Le petit, toujours le dernier à quitter l’espace chapiteau au petit matin. Voilà, c’est lui ! Espérons qu’il ne soit pas traumatisé et qu’il revienne pour la 12ème édition !

Pour la première fois depuis onze ans, la projection de la TV du festival n’a pu avoir lieu le jeudi 28 à cause de soucis techniques. Mauvais œil à distance de Thomas Garcia pour se venger sournoisement de ne pas être pour une fois le centre de l’attention générale, ou stratégie à dessein de l’équipe pour entretenir le suspense et cultiver la dépendance ? Notre équipe d’exception,  composée d’agents communaux spécialement formés à l’investigation scientifique par le Maire Robert Velay lui-même, est sur le coup pour tirer cet imbroglio au clair. Pugétois, ayez-confiance, l’argent public est dépensé avec intelligence, en conséquence de quoi, vous serez les premiers informés de l’issue de cette enquête.

Quoiqu’il en soit, pour vous les absentéistes, vous les retardataires qui préfériez picoler au bar, vous les mémoires de poissons rouges, même pour vous Monsieur, qui êtes certainement le seul de la région à ne pas être venu au festival, ou tout simplement pour vous qui êtes déjà en manque de cirque, redécouvrez en images et en musiques les meilleurs moments de Scène de Cirque 11ème édition.

BILAN_FRISE_2

 

 

TEMPS FORTS  Plus de 1857 spectateurs pour le spectacle Extrêmités du Cirque Inextremiste et le spectacle Il n’est pas encore minuit… de la compagnie XY. Ces deux compagnies ont largement été ovationnées lors de leurs représentations du vendredi 29 et samedi 30 juillet.

XY_EXTR_BILAN

La diversité des spectacles (clown, musique, acrobaties, jonglages etc.) a été très appréciée des festivaliers. La majorité des spectacles se sont joués à guichets fermés77 enfants ont participé aux stages de cirque encadrés par les CEMEA et les compagnies Bikes & RabbitsSmart Cie et l’Attraction.

B&R_BILAN

Le projet STREET-ART « Faire du territoire une oeuvre d’art vivante » est lui aussi une réussite. 11 oeuvres dans 11 lieux (transformateurs électriques à Guillaumes et au col Saint-Raphaël, un château d’eau à Villars-sur-Var, la médiathèque de Puget-Théniers etc.) ont été ainsi réalisées sur le thème du cirque par La D’jo, Mélissa Waucquier et Salamech.

Street-Art_BILAN